Magazine du design urbain

Espace Public

Eclairage public : quand la lumière façonne la ville

Tour-part-dieu-lyon

Le groupe SPIE, leader européen dans le génie électrique, le génie climatique et les télécommunications, accompagne les collectivités dans le développement et la gestion de l’éclairage public. Nous avons interrogé Daniel Boscari, Directeur du développement Collectivités Territoriales, sur la place de la lumière dans la ville.

Daniel Boscari, selon vous, en quoi l’éclairage public est-il un élément essentiel de l’espace urbain ?

L’éclairage public structure le paysage urbain, et ce depuis les années 1900. Dans la ville, la lumière est aussi là où on ne la voit pas : dans le mobilier urbain comme les abribus, les panneaux lumineux, les objets utiles à la circulation… Elle façonne le visage de la cité.

Vous venez de publier les résultats d’une enquête menée avec Harris Interactive sur les Français et l’éclairage public. D’après les résultats de cette enquête, 1 Français sur 5 juge que sa rue est mal éclairée. Ces résultats vous étonnent-ils ?

Non, ces résultats ne m’ont pas étonné. En France, nous devons composer avec un parc souvent ancien qui s’est développé entre les années 1970 et 1990, avec l’urbanisation galopante. Aujourd’hui nous sommes les héritiers d’un patrimoine vieillissant, et certains usagers connaissent un véritable sentiment de frustration.

Y-a-t-il des zones plus favorisées / défavorisées en matière d’éclairage public ?

A l’échelle d’une ville, il y a bien une typologie de l’éclairage urbain. Il y a différentes zones concernées comme le centre-ville, les zones résidentielles, les zones industrielles, les artères. Chacun de ces espaces requiert un niveau d’éclairage spécifique, en fonction de son usage. Il s’agit ensuite d’allier cet objectif d’utilité avec une esthétique satisfaisante. La lumière fait partie de l’identité d’une ville. L’exemple le plus frappant est Paris, la ville lumière, dont l’éclairage est marqué par l’héritage du XIXe siècle. A Lyon aussi, la lumière est bien spécifique et participe à créer l’atmosphère de la ville.

jetée - Arcachon

Jetée – Arcachon

Comment peut-on faire évoluer l’éclairage public ?

L’éclairage d’une ville est bien sûr lié à un projet politique. Et la lumière est une composante de l’image de la ville, elle participe à son attractivité. Pour faire bouger les choses, ce n’est pas (seulement) une question de moyens : parfois avec un même budget, on obtient des choses tout à fait différentes. La clé de la réussite, c’est d’associer créativité, technicité et innovation.

Les Français demandent plus d’éclairage, moins de dépense d’énergie, et plus d’économie publique. Comment résoudre cette équation ?

Il ne s’agit pas toujours de faire table rase de l’existant. Quand on doit rénover un mobilier ancien, on sait moderniser le matériel. L’intérêt pour la ville est majeur : on fait du neuf, et on gagne sur la consommation : on peut faire jusqu’à 70% d’économie simplement en commençant par changer le type de d’ampoules. Le réseau électrique est également impliqué, l’enjeu c’est de trouver le bon équilibre entre les composantes de l’éclairage public. Bonne nouvelle : on est aujourd’hui capable de prévoir les économies que va générer un effort d’investissement. Cette logique s’inscrit parfaitement dans le « consommer moins et dépenser mieux ».

Comment l’éclairage public est-il conçu ?

Le métier clé dans la conception de l’éclairage public, c’est celui de concepteur lumière. A la fois technicien et artiste, il intègre les contraintes de l’électricité pour créer des harmonies de lumières bleues, blanches, jaunes. Son rôle est d’éclairer stratégiquement les espaces pour apporter la sécurité, mais aussi de mettre en valeur le patrimoine d’une ville. Cela peut passer par la mise en place de parcours touristiques, par l’éclairage de festivals, de monuments du patrimoine urbain ou rural, par la projection d’images animées… La lumière est riche, elle créée de la valeur en révélant des richesses parfois insoupçonnées.

Eclairage public- Ramonville

Eclairage public – Ramonville

Qu’est-ce qu’un éclairage public performant aujourd’hui, et comment l’imaginez-vous demain ?

Demain, c’est déjà aujourd’hui. L’éclairage performant est celui qui éclaire, qui fonctionne et fait se sentir bien et en sécurité. Cela dépend donc aussi d’un bon réseau électrique. Et pour aller plus loin, il y a l’éclairage intelligent : aujourd’hui on sait équiper l’éclairage public de ballasts électroniques qui permettent de les contrôler au plus près des besoins des usages. Il s’agit par exemple de régler les niveaux d’éclairement en fonction des heures de la journée ou du passage des habitants. On fait aussi des éclairages publics participatifs, les usagers participent à la conception de leur éclairage public en partageant leurs ressentis. Demain, grâce à la géolocalisation ils pourront grâce à une appli mobile signaler un éclairage défaillant. En fait, la technologie est déjà là, il faut maintenant la déployer.

Mots clés